Mathieu van der Poel abandonne le Tour de Suisse 2021
Photo : Alpecin-Fenix
0 Partages

Au lendemain de la perte de son maillot de leader, Mathieu van der Poel (26 ans) quitte les routes du Tour de Suisse. Le coureur néerlandais ne sera pas au départ de la 6e étape aujourd’hui, disputée Andermatt et Disentis – Sedrun destinée aux grimpeurs. Le pensionnaire de la formation Alpecin-Fenix souffre d’un « léger rhume » a-t-on appris. Afin de ne pas compromettre la suite de saison et notamment le Tour de France, van der Poel a été mis au repos. Pour rappel, il a remporté deux étapes sur le Tour de Suisse et a porté le maillot de leader pendant deux jours.

Vidéo de Cyclisme
Mathieu van der Poel gagne une 2e fois en Suisse

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

11 commentaires

  1. C’est un grand champion, mais cette façon de concevoir les courses par étapes est fort discutable, car l’abandon n’est absolument pas justifié par une quelconque maladie, comme malheureusement annoncé. Van der Poel n’est bien sûr pas le seul à abandonner ainsi, Cipollini ayant été l’un des grands initiateurs de la pratique, etc… ! Ces coureurs peuvent fausser d’une certaine façon la course et ne sont pas dans « l’éthique » d’une course par étapes; les points gagnés durant l’épreuve devraient, par exemple, être retirés aux coureurs qui abandonnent, quelle qu’en soit la raison.

  2. Effectivement, ça n’est pas respecter les autres coureurs et la course dans son ensemble.
    Je ne dirais pas qu’il est digne de son fameux grand père !

  3. Abandonner pour un » léger rhume  » !!
    Son grand père était plus courageux !!
    Il ne finira pas le Tour de France non plus .

  4. Tout a fait d’accord .. Si on s’engage pour faire une course par étapes , il faut la finir et pas se dire j’ai gagné mes deux étapes , salut les gars et à la prochaine . Van der poel savait qu’il ne pourrait pas rivaliser avec les grimpeurs et il bâche sous un prétexte  » léger  » . Un rhum ouais … Il faut croire qu’il n’était plus intéressé , et seul les victoires d’étapes pouvait le motiver . C »est assez méprisant pour les autres . Drôle de façon de courir mais il n’est pals le seul dans ce cas . On peut même penser que cela était programmer . C’est triste cette façon de voir les courses , il devrait faire que des classiques … Je doute qu’il s’amuse à finir le tour . Son objectif est de gagner rapidement une étape , voir plus et prendre le maillot jaune , après quand la montagne va se profiler à l’horizon il mettra le clignotant , sous un prétexte J.O . Pour les points UCI je n’irai pas à les retirer complètement mais appliquer un barème régressif suivant les jours de courses terminées , sur les grands tours et les courses par étapes supérieures à 5 jours . En gros si le coureur finit l’épreuve il a tous les points , s’ il a parcouru que 50 % de l’épreuve il n’a que 50 % de points attribués . Si un coureur abandonne suite a une blessure grave ( fractures , tendinites ect … ) certifié par docteur de l’UCI il garde les acquis .

  5. je suis bien d’accord avec vous les amis. Par contre je pense que mem un star comme MVDP, il fait ce que son directeur de course lui demande de faire. A mon avis c’est plutôt les ALPECIN qui faut blâmer pour le coup.
    Papy n’a pas du aimer de la haut. :-)

  6. Ce type est une véritable arnaque pour le cyclisme moderne. Papa a dû lui refiler quelques bonnes recettes. Et en prime d’être d’une arrogance rare quand il gagne (à la flahute, car c’est le champion du suçage de roues), ce petit monsieur sélectionne son temps de course ????

  7. Ils ont le droit d’abandonner quand ils veulent, mais leurs résultats devraient être annulés. Victoires d’étapes, bonifications au profit des autres.
    Pénalité pour l’équipe… Sinon ça va finir n’importe comment ces courses à étapes.

  8. Ca devient banal et les employeurs encouragent cette pratique dès lors que le coureur a fait « le job » sur les étapes précédentes et n’ a plus rien à gagner . L’UCI devrait s’emparer du problème et vérifier que les causes de l’abandon sont justifiées . Pour cela il faut qu’un médecin indépendant mandaté par l’UCI puisse examiner le coureur .
    Si le retrait n’est pas justifié annulation des victoires et ou des gains apportés par le coureur , pénalité à l’équipe et interdiction de participer à la prochaine session . Cette pratique gangrène le cyclisme , pénalise d’autres coureurs ou d’autres équipes non retenues . Seules des mesures fortes pourront stopper cette pratique . il est grand temps d’agir;

  9. Le cyclisme est en perte de vitesse…. Tu fait quelques étapes et tu te casse……. Pas de prime, pas de victoire rien ne doit être prix en compte….. Y a plus que le fric…… C est fini le vélo c’est comme le foot…. Plus rien a voir

  10. Et alors ? Ce n’est pas son objectif, il fera la même chose au tour de France en principe, son objectif c’est la médaille d’or aux jeux olympique de Mountain bike.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.