Tour Down Under 2019, premier test pour Latour
Pierre Latour débute la saison en Australie - Photo : Ag2r-La Mondiale
Tour Down Under 2019 – Les coureurs français au départ
5 (100%) 2 votes

Au départ du Tour Down Under 2019, ils seront neuf coureurs français issus de quatre équipes différentes, AG2R La Mondiale, Groupama-FDJ, Deceunick – Quick Step et Team Sky. Parmi tous ces représentants tricolores, le plus attendu est certainement Pierre Latour (AG2R La Mondiale), qui sera un prétendant au classement général dans cette course par étapes australienne.

A LIRE AUSSI : Retrouvez toutes les infos sur la course

Tour Down Under 2019, des Français déjà sur le pont

En tenant compte de la liste des engagés, les Français ne boudent pas le Tour Down Under 2019, bien au contraire. En comparaison de l’an passé où ils étaient six présents au départ, trois représentants supplémentaires démarreront la compétition. Ils auront pour objectif d’obtenir une victoire d’étape et de postuler pourquoi pas à une belle position au classement général. Le meilleur tricolore de 2018 Pierre Latour va de nouveau tenter sa chance et essaiera de faire mieux que sa treizième place. A noter qu’un Français en la personne de Gilles Maignan a inscrit son nom au palmarès de la course par étapes australienne, c’était en 1999 pour la deuxième édition.

Pierre Latour (AG2R La Mondiale) – 25 ans

C’est le meilleur atout pour la France sur ce Tour Down Under 2019. Leader de la formation AG2R La Mondiale au départ, Pierre Latour sera assurément un coureur à suivre au classement général. Treizième l’an passé pour sa première apparition, entrer dans le top 10 permettrait déjà de bien commencer la nouvelle saison, mais il est également capable de faire encore mieux que ça. Compte tenu de son évolution et de sa progression sur les douze derniers mois, un gros résultat comme un top 5, un podium ne serait en fait qu’une confirmation. Attendu pour sa première sortie en 2019, il devra être à la hauteur.

Kenny Elissonde (Team Sky) – 27 ans

A l’occasion du Tour Down Under 2019, Kenny Elissonde va entamer sa deuxième saison au sein de l’effectif du Team Sky. Avec un rôle assez similaire par rapport en 2017 où il sera principalement un équipier. Dans cette course par étapes, le petit grimpeur français devrait notamment se mettre au service de Wout Poels considéré comme le leader de la formation britannique et qui peut viser légitimement la victoire finale. Au Français d’être d’une grande utilité et d’une grande aide.

Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) – 23 ans

Beaucoup d’attente autour du champion du monde espoirs 2017. Après une première saison passée chez les professionnels, la progression de Benoît Cosnefroy sera à scruter de près. Dès le Tour Down Under, le Français sera de la partie avec de légitimes ambitions. Même si Pierre Latour apparaît comme le leader de chez AG2R La Mondiale, le coureur de 23 ans aura aussi peut-être un rôle important à jouer. Et qui sait avec un joli classement général en poche à la fin des six jours de course.

Rémi Cavagna (Deceuninck – Quick Step) – 23 ans

Chez Deceuninck – Quick Step, Rémi Cavagna sait à quoi s’attendre. Il sera au service de son leader pour les victoires d’étapes et pour le général. Autrement-dit, le Français va travailler en partie pour son sprinteur italien Elia Viviani, qui peut prétendre à décrocher plusieurs succès. Et quand le dénivelé sera plus important, ce sera alors le moment de se mettre à la planche pour Dries Devenyns. Un rôle dont est habitué le rouleur de 23 ans.

Matthieu Ladagnous (Groupama-FDJ) – 34 ans

L’expérience va-t-elle parler ? Dans une équipe Groupama-FDJ qui n’aligne pas de grands leaders, les coureurs devraient pouvoir bénéficier d’une certaine marge de manœuvre à l’image de Matthieu Ladagnous. Pour ce capitaine de route, une éventuelle victoire d’étape passera certainement par une échappée victorieuse. Si cela se produisait, ce serait évidemment considérer cette édition comme une totale réussite.

Clément Chevrier (AG2R La Mondiale) – 26 ans

Une première course comme équipier en 2019. Ayant ce rôle chez AG2R La Mondiale, Clément Chevrier va devoir se montrer à la hauteur pour réussir à être le plus précieux possible. Son apport sera essentiel pour Benoît Cosnefroy et encore plus pour Pierre Latour, qui visera une belle place au classement général.

Hubert Dupont (AG2R La Mondiale) – 38 ans

Faire parler l’expérience. Pour cette nouvelle année passée dans le peloton, Hubert DUpont prend la direction de l’Australie où son but sera avant tout de protéger son leader Pierre Latour. Catalogué grimpeur, ce sont surtout dans les étapes aux plus importants dénivelés et aux finales difficiles comme celle de Willunga Hill que sa contribution sera des plus importantes.

Léo Vincent (Groupama-FDJ) – 23 ans

Pour lui, l’Australie c’est une première. Jamais Léo Vincent n’avait participé au Tour Down Under. une chose qui s’explique facilement du fait de son jeune âge (23 ans) mais aussi que le choix avait été de commencer en France. N’ayant pas de pression particulière dans une équipe sans grosses individualités, il aura certainement carte libre pour tenter sa chance sur une des six étapes. Et peut-être que le déroulement de la course fera en sorte que le général suivra.

Nans Peters (AG2R La Mondiale) – 24 ans

Déjà présent sur les routes du Tour Down Under en 2018, Nans Peters réédite l’expérience. Avec une approche qui devrait être assez similaire en comparaison de l’édition précédente. Du fait que la priorité légitime est donnée à Pierre Latour pour le général, l’un des neuf coureurs français engagés sera dans davantage dans un rôle d’équipier. Pendant les six jours, il lui faudra rester aux côtés de son leader.

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.