Ben King engrange un 2e succès
Un nouveau récital pour Ben King. Capture d'écran La Vuelta.
120 Partages
Deuxième victoire d’étape pour Ben King, Simon Yates nouveau leader
5 (100%) 3 vote[s]

Déjà vainqueur en début de semaine sr la Vuelta, Ben King (Dimension Data) a récidivé sur la neuvième étape au sommet de la Covatilla. Présent dans l’échappée, l’Américain a franchi en solitaire la ligne d’arrivée. Bauke Mollema (Trek Segafredo) et Dylan Teuns (BMC Racing Team) ont terminé à la deuxième et troisième place. Au classement général, Simon Yates (Mitchelton-Scott) s’est emparé de la tunique rouge de leader. L’ancien porteur de ce maillot Rudy Molard (Groupama-FDJ) a craqué dans la dernière difficulté.

Ben King, une révélation de ce Tour d’Espagne

Très attendue, cette étape se terminant au sommet de la Covatilla a surtout mis en valeur un homme. Ben King qui avait gagné pour la première fois dans un Grand Tour mardi a continué sur sa lancée ce week-end. Une nouvelle fois, dans une arrivée au sommet, le coureur de Dimension Data a démontré une très belle condition physique. Réussissant dans un premier temps à s’immiscer dans l’échappée, l’Américain s’est dévoilé avant même l’ascension de la Covatilla. Sortant en solitaire dans les quinze derniers kilomètres, pas un autre coureur n’a pris sa roue. Et personne ne va réussir à le revoir.

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé concernant Bauke Mollema. Le leader de Trek-Segafredo sorti en contre-attaque a réussi à combler une partie de son retard, mais sans jamais revenir dans la roue. Relégué à 48 secondes à l’arrivée, le Néerlandais doit nouveau se contenter d’une seconde place comme sur la cinquième étape ou sur la Clasica San Sebastian. La frustration doit être évidemment présente, tout le contraire de King, qui se révèle à un très haut niveau durant ce Tour d’Espagne. Et arrive certainement à un niveau qu’il n’a jamais atteint auparavant. Avec encore deux semaines au programme, l’euphorie n’est peut-être pas terminée.

Simon Yates prend le leadership à Rudy Molard

Derrière la course pour la victoire d’étape, une autre explication a eu lieu entre les favoris. Si les écarts sont toujours aussi ténues entre eux, les derniers kilomètres ont permis de faire un point sur la forme de chacun et surtout sur leurs espérances pour la suite. Montrant un caractère offensif, Wilco Kelderman (Team Sunweb), Miguel Angel Lopez (Team Astana) ont assuré tout comme Nairo Quintana (Movistar Team). Pourtant, ce n’est pas l’un de ces trois favoris qui a pris la première place au général, mais bien Simon Yates. Le Britannique déjà leader un temps au Giro en mai dernier se retrouve dans la même position quasiment quatre mois plus tard. Va-t-il résister jusqu’au bout ? Les quinze prochains jours permettront d’en savoir beaucoup plus.

En tout cas, le vainqueur final ne sera pas Rudy Molard. Le Français leader depuis quatre jours a dû cédé son maillot rouge. En difficulté dans la montée finale, le Français (43e) a concédé 6 minutes et 23 secondes, et a reculé de ce fait au classement général, qui reste ultra serré dans les premières positions. Ce soir, les dix premiers premiers sont seulement séparés par 48 secondes. C’est dire à quel point rien n’est joué dans ce Tour d’Espagne, et que bon nombre de coureurs peuvent encore prétendre au podium, voire à la victoire finale. Avec un tel suspense, cela promet d’être spectaculaire pour le reste de cette 73e édition de la Vuelta, qui est loin d’avoir rendu son verdict.

120 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. Bravo à Rudy Molard pour ses journées en leader sur cette vuelta, entre autres pour son attitude très égale durant cet épisode, le jeune français renvoyant une image où transparait simplicité, sérénité ou équilibre, dans toutes les situations… Deuxième victoire de King, mais ce roi-ci devrait probablement interrompre ses conquêtes, tant il paraissait épuisé au terme de l’étape… Epuisé mais vainqueur… Nouvelle seconde place en course pour Mollema… Dommage pour ce formidable battant, ce batave luttant arc-bouté sur sa machine, dans un style qui rappelle les champions d’autrefois.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.