Nacer Bouhanni va-t-il débloquer son compteur sur le Tour d'Oman ?
Objectif Oman, ce n'est pas la lune Nacer ! Crédit photo : DR
Nacer Bouhanni, même pas mal pour attaquer râpé le Tour d’Oman
5 (100%) 1 vote

Une chute comme il en arrive très souvent dans le cyclisme, une chute comme l’on en voit  régulièrement dans les derniers mètres d’un sprint. On tourne la page et l’on recommence. Nacer Bouhanni (Cofidis) s’est relevé contusionné de son gadin sans gravité dans le dernier virage du Tour de Dubaï. Il attaque le Tour d’Oman qui se déroule du 14 au 19 février râpé, mais avec la ferme intention de lever les bras pour la première fois cette saison. Passé juste à côté de la victoire la semaine dernière en finissant deuxième derrière Mark Cavendish (Dimension Data), il a le devoir d’inverser les rôles sur cette course où les deux sprinteurs sont alignés. Nacer Bouhanni est aussi très attendu sur le prochain Tour de France comme l’a déclaré son manager général Cédric Vasseur. Nacer devra rentrer dans le cercle des sprinteurs qui auront vaincu au mois de juillet.

Nacer Bouhanni doit la claquer sur la première ou la dernière étape

Tout miser sur la 1re et la dernière étape. C’est sans doute ce qu’a prévu Nacer Bouhanni pour cette 9e édition du Tour d’OmanMark Cavendish (Dimension Data)Alexander Kristtof (UAE TeamEmirates)Magnus Cort Nielsen (Astana)Nacer Bouhanni (Cofidis) et Bryan Coquard (Vital Concept) vont tous débouler comme des chiens fous dans les derniers hectomètres de la première étape réservée aux sprinteurs. Au bout des 162,5 kilomètres que les coureurs auront à parcourir, il est fort probable qu’elle n’échappe pas à ceux qui ont toujours la tête dans le guidon et ne voient jamais la banderole  d’arrivée, mais depuis que Caleb Ewan (Mitchelton-Scott) est apparu dans le peloton, on aurait tendance à dire pour son cas la tête bien au-delà de la potence. La 6e et dernière étape sera probablement le théâtre d’un nouveau sprint final en bout de route des 135,5 kilomètres. Deux chances pour Nacer Bouhanni de s’omaniser pour la deuxième ou la troisième fois de sa vie. En 2013 la 6é étape lui avait souri et un certain Christopher Froome (Sky) s’était adjugé l’épreuve.

Vidéo – On inverse les rôles sur le Tour d’Oman Nacer !

@BouhanniNacer

Frédéric LENE

1 commentaire

  1. L’essentiel pour N.Bouhanni est qu’il soit bien au départ et qu’il ne se soit pas arapé avec sa chute. En corant à Ouman espérons qu’il ne va pas verset encore, et qu’on ne revoit N.Bouhanni plier au sol comme à Nikki Beach ! Allumons des vierges pour qu’il n’y ait pas à nouveau mauvais cirage… le Vasseur et le masseur en se cassant, car il s’agit de ne pas en rester là, en ont bien convenu.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo