Biniyam Ghirmay l'emporte de nouveau
En deux ans, Biniyam Ghirmay remporte sa troisième étape dans la Tropicale Amissa Bongo. Photo : @tropicale2020

Pour le compte de la troisième étape de la Tropicale Amissa Bongo entre Mitzic et Ndjolé, Biniyam Ghirmay (Team NIPPO DELKO One Provence) s’est offert le luxe de terminer en solitaire. Dans un final accidenté après 186 kilomètres, l’Erythréen a devancé de quelques secondes ses plus proches poursuivants Jordan Levasseur (Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole) et Emmanuel Morin (Cofidis Solutions Crédits). Au classement général, Natnael Tesfatzion (Erythrée) vainqueur la veille conserve la tête.

Les coureurs érythréens continuent de briller sur cette édition de la Tropicale Amissa Bongo. Après la victoire de Natnael Tesfatzion membre de l’équipe nationale sur la deuxième étape, c’est Biniyam Ghirmay du Team NIPPO DELKO One Provence qui vient d’en faire de même sur la journée suivante. C’est en solitaire qu’il a glané ce succès. Une sensation loin d’être étrangère pour celui qui s’était déjà illustré l’an passé sur cette même course en remportant une étape.

Si Biniyam Ghirmay est parvenu à conclure, il ne faut pas oublier le numéro signé de la part de Julien Antomarchi (Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole). Le Français a longtemps résisté en solitaire au retour du peloton avant de devoir céder. Il comptait encore une minute d’avance à quinze kilomètres du terme et même 35 secondes à cinq kilomètres de l’arrivée, mais cela n’a pas suffi.

Ensuite, cela s’est fait en costaud avec Biniyam Ghirmay qui a été un ton au-dessus. L’Erythréen a même réalisé quelques écarts en devançant notamment Jordan Levasseur de deux secondes et Emmanuel Morin de quatre secondes. D’autres ont encore perdu un peu plus de temps. Mais par rapport au vainqueur du jour, il n’y pas de conséquences au général puisque Biniyam Ghirmay était déjà repoussé à plus q’un quart d’heure.

Son compatriote Natnael Tesfatzion a bien tenu le choc car il est leader pour la deuxième journée consécutive. En finissant aujourd’hui sixième à quatre secondes, ce jeune coureur érythréen dispose d’un avantage de quatre secondes sur Jordan Levasseur et neuf secondes sur Emmanuel Morin. Plus largement, après trois étapes parcourus, les dix premiers classés se tiennent en vingt secondes. Tout peut donc encore basculer.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.