Le parcours complet de Paris-Nice 2022 connu

4
30666
Le parcours de Paris-Nice 2022
Le Paris-Nice 2022, couru du 6 au 13 février, c'est 1.197 kilomètres et huit étapes. Photo : @ASO/ParisNice

Mercredi 5 janvier, les organisateurs de Paris-Nice 2022 ont dévoilé en direct de Versailles le parcours complet de la 80e édition de la Course au soleil (1197 km). Les coureurs s’élanceront le dimanche 6 mars depuis les Yvelines, à Mantes-la-Ville, pour arriver huit étapes plus loin sur la Promenade des Anglais à Nice, le dimanche 13 mars.

A lire sur le sujet : La liste des coureurs engagés sur la Course au soleil

Le parcours de Paris-Nice 2022

https://twitter.com/ParisNice/status/1478676236994060290

FORUM : Donnez votre avis sur le parcours de l’épreuve

Toutes les étapes et profils du 80e Paris-Nice

Dimanche 6 mars – 1ère étape – Mantes-la-Ville / Mantes-la-Ville – 159,8 kms

Cette première étape permettra à une certaine catégorie de coureurs de tenter leur chance. Même si, compte tenu du profil de l’étape et malgré le tempérament offensif des fuyards, les équipes de sprinteurs risquent de « cadenasser » la course. Cependant, le profil de l’étape est loin d’être rectiligne avec pas moins de quatre ascensions de 3e catégorie. Ce premier jour de course autour de Mantes-la-Ville sera long de quelques 159,8 kilomètres. Lire la présentation détaillée de la première étape. Suivez en direct-live et en intégralité l’étape du jour.

A lire : Primoz Roglic sera au départ de la Course au soleil 2022

Lundi 7 mars – 2ème étape – Auffargis / Orléans – 159,2 kms

La deuxième étape de ce Paris-Nice sera propice aux bordures et de nouveau aux opportunistes qui ne manqueront pas de mettre en échec les équipes de sprinteurs. Cependant, l’issue de ce deuxième jour de course tournera sans nul doute au profit de ces équipes, et pour la deuxième journée consécutive. Si les difficultés seront davantage dues aux bordures, seules deux ascensions attendent les coureurs en tout début d’étape. Une fois encore, ce sont des côtes de 3e catégorie qui freineront simplement les coureurs, sans les mettre en difficulté. Les coureurs en course s’élanceront de Auffargis pour se jouer 159,2 kilomètres plus loin la victoire d’étape du jour. Lire la présentation détaillée de la deuxième étape. Suivez en direct-live et en intégralité l’étape du jour.

Lire aussi : les 22 équipes engagées sur l’épreuve

Mardi 8 mars – 3ème étape – Vierzon / Dun-le-Palestel – 190,8 kms

Malgré les trois ascensions du jour, toutes classées en 3e catégorie, une certaine catégorie de sprinteurs et puncheurs pourront en découdre dans le final de cette 3e étape. Les coureurs s’élanceront de Vierzon pour se disputer la victoire d’étape 190 kilomètres plus loin à Dun-le-Pastel. L’arrivée sera jugée en côte. Lire la présentation détaillée de l’étape du jour. Vivez en direct et en intégralité la 3e étape.

Mercredi 9 mars – 4ème étape – Domérat / Montluçon – 13,4 kms (CLM ind.)

A mi-parcours, place aux spécialistes du contre-la-montre en ce quatrième jour de course, entre Domérat et Montluçon. Si, sur une distance de 13 kilomètres les écarts ne seront pas véritablement probants, les favoris et outsiders ne manqueront pas de se tester pour la première fois depuis le début de la semaine. A noter, en toute fin du chrono, l’arrivée en montée, à 8,7%. Lire la présentation détaillée de l’étape du jour. Prendre connaissance de l’ordre et horaires de départ des coureurs. Vivre en direct et en intégralité la 4e étape.

Jeudi 10 mars – 5ème étape – Saint-Just-Saint-Rambert / Saint-sauveur-de-Montagut – 188,8 kms

Nouvelle physionomie sur la Course au soleil en cette 5e étape. Enfin les ascensions classées en 1ère catégorie apparaissent. Entre la ville départ et la ville arrivée, et aprèss 188,8 kilomètres de parcourus, les coureurs auront pas moins de cinq ascensions à escalader, dont trois en 1ère catégorie, situées en début et en fin d’étape. Une journée qui usera sans nul doute les organismes de chacun des coureurs.

Vendredi 11 mars – 6ème étape – Courthézon / Aubagne – 213,6 kms

Le parcours du 80e Paris-Nice confirme toute la difficulté de ce parcours 2021 à l’occasion notamment de cette 6e étape courue sur plus de 200 kilomètres et avec pas moins de cinq ascensions. Difficultés classées en 2 et 3e catégories qui culminent pour l’ensemble aux alentours des 600 mètres d’altitude. Une véritable mise en jambe pour attaquer les étapes du week-end compliqué. Entre Courthézon et Aubagne, il est difficile de dire quel type de coureur sera susceptible de l’emporter. Sans nul doute un bien beau vainqueur… qui aura osé !

Samedi 12 mars – 7ème étape – Nice / Col de Turini – La Bolène Vésubie – 155,4 kms

L’étape reine. Arrivée au sommet pour les coureurs de la Course au soleil à l’occasion de cette 7e étape et 7e jour de course. Au départ de Nice, les coureurs débuteront en prise pour rejoindre rapidement la première ascension du jour, à savoir la Côte de Coursegoules. Et c’est ensuite que tout se compliquera et où les favoris à la victoire finale seront contraints de se découvrir, ou de perdre pieds bien malgré eux. Tout se jouera logiquement dans la montée du Col de Turini, classée en 1ère catégorie pour l’occasion. Lire la présentation détaillée de l’étape du jour et les favoris.

Dimanche 13 mars – 8ème étape – Nice / Nice – 115,6 kms

C’est à l’occasion de cette 8e et dernière étape du Paris-Nice 2022 que la victoire finale se jouera. Primoz Roglic qui a déjà confirmé sa présence sur l’épreuve, de même que Maximilian Schachmann (double vainqueur de la course), ne seront sans doute pas loin l’un de l’autre à l’arrivée du côté de Nice, après 115 kilomètres dynamiques et 5 ascensions escaladées, dont le Col d’Eze (1ère catégorie) qui sera à escalader à deux reprises dans le final de l’étape. Lire la présentation détaillée de la 8e étape avec les favoris du jour.

4 Commentaires

  1. Oui , le Turini va être le juge de paix … Pour Nice c est une autre histoire .

  2. Sans moi pour regarder ça, le Tirreno est nettement plus intéressant à suivre. Les coureurs d’ailleurs ne ce sont pas trompés.

  3. Le Vendredi 11 Mars une belle étape de mouvement de la Montagne du Lubéron par le col du Pointu jusqu’au Massif de la Sainte Baume par le col de l’espigoulier pour la gagne attention a la derniere petite bosse a Lascours dans le Garlaban cher a Marcel Pagnol..!
    Attention au Papé en traversant Lascours..!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.