Ben King remporte la 4e étape de la Vuelta 2018
L'échappée du jour aura été victorieuse à l'occasion de la 4e étape du Tour d'Espagne, avec la victoire américaine de Ben King (Dimension Data).
139 Partages
Ben King (Dimension Data) premier au sommet de la montée d’Alfacar
5 (100%) 3 vote[s]

Mardi, la quatrième étape du Tour d’Espagne 2018 a été remportée en altitude, au sommet de la montée d’Alfacar (1440 mètres d’altitude), par Ben King (29 ans), coureur américain de l’équipe Dimension Data, issu de l’échappée du jour composée de neuf coureurs et partis dès le kilomètre zéro. Le Polonais Michal Kwiatkowski (Team Sky), arrivé 13e de l’étape du jour, a conservé le maillot de leader de la Vuelta.

A lire : Toute l’actualité en direct de la Vuelta 2018

Ben King vainqueur au sommet de l’Alfacar

Au terme des 161,4 kilomètres que les coureurs avaient à disputer à l’occasion de ce quatrième jour de course, c’est Ben King qui l’a emporté au sommet de l’Alfacar, et qui s’est avéré être le plus costaud dans l’ultime ascension longue de 12,4 kilomètres avec une pente moyenne de 5,4%. Fort de ce succès, le coureur de l’équipe Sud-Africaine Dimension Data a signé le tout premier succès de sa formation en WorldTour. Du côté des grands battus du jour, on retrouve Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin), Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et Bauke Mollema (Trek-Segafredo) qui ont respectivement lâché entre 8 et 12 minutes à leurs principaux adversaires candidats à la victoire finale.

139 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. Dommage que Pierre Rolland n’ait pas filé le train de Stalnov lorsque celui-ci est parti… Son directeur storpif n’avait peut-être pas bien suivi le dernier Dauphiné Libéré ou ne connaissait pas Stalnov… Pour ce qui est du groupe des leaders, nous vimes notamment sur l’arrière et dans la chaleur brûlante de la dernière pente un Yates nous rappelant son giro de mai ainsi que la couleur jaune Lotto-Jumbo très en vue au diapason du soleil de notre été, avec entre autres et pour le cup ce Kouss déjà lien à b’aise lors du tour du tas en Amérique.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.